Catégories
Bien-être

5 bonnes raisons d’ajouter le jardinage au programme QVT

Votre politique QVT comprend la prévention santé, le sport, l’alimentation. Et le jardinage ? On vous explique pour les plantes vont booster le bien-être au travail.

Prévention santé, cours de sport et yoga sur chaise font déjà partie de votre programme QVT ? Avez-vous pensé aux bienfaits des plantes au bureau. Selon plusieurs études, le contact avec la nature agit de favorable pour diminuer le niveau de stress, l’anxiété et favorise la productivité et la créativité. Cerise sur le gâteau ? Les plantes au bureau rendent les espaces de travail plus chaleureux. Alors c’est une thématique non négligeable à intégrer à un programme QVT. Mais comment présenter ce sujet originale et atypique à une direction qui attend des résultats et qui souhaite investir son budget RSE dans quelques choses de tangible ?
Le bienfait des plantes qui nous entoure et la biophilie, notion formalisée par le professeur de Harvard  Edward O. Wilson, ne sont pas juste des effets de mode empreintes à la startup nation de French Tech à Station F. Alors voici 5 bonnes raisons pour intégrer la végétalisation comme élément incontournable de la qualité de vie au bureau

1. Le contact avec la nature diminue le niveau de stress

Journée chargée, poste à haute responsabilité, nouvelle recrue ou moment de crise sont autant de situations stressantes en entreprise. Privilégier le contact à la nature devient un enjeu majeur de santé publique à l’heure où l’on passe entre … … au bureau ou devant un ordinateur. Avoir un espace vert au bureau, sur le rooftop et dans les espaces de convivialité offre une véritable pause végétale. C’est un échappatoire où se ressourcer entre deux conférences.

2. Embellir les espaces de travail pour augmenter le sentiment de considération des salariés

Comment vous sentez-vous dans la salle d’attente d’un cabinet médical, sombre et austère ? Et bien demandez-vous comment se sentent les travailleurs dans un bureau ou un openspace neutre et sans décoration. L’ajout de plante au bureau est une moyen de donner plus de considération aux salariés et de transformer l’espace de travail en véritable lieu de vie professionnel. Pensez également à intégrer les salariés pour une démarche collaborative. Ils se sentiront plus engagées dans la démarche de l’entreprise et dans la prise en compte de leur avis. C’est une démarche indispensable pour rendre la notion d’engagement concrète pour toutes les parties prenantes de l’entreprise.

3. La pratique du jardinage au bureau développe les compétences transverses

Pratiquer le yoga au bureau, jardiner à la pause café, suivre un challenge cuisine en ligne ou un escape game ne sont pas seulement des divertissements. Toutes ces activités dites ludiques ont un apport considérable sur le cerveau et la manière de percevoir le monde. Ils cultivent l’entraident et l’esprit d’équipe. En pratiquant ces teambuilding et activités de cohésion, on développe :
  • son sens de la créativité, indispensable pour être force de proposition,
  • son sens de l’écoute,
  • son niveau d’adaptation pour mieux travailler en équipe et dans des situations qui évoluent rapidement,
  • sa capacité à visualiser sur le moyen terme, ce qui aide à se projeter favorablement dans de nouveaux projets.

 

En résumé, jardiner au bureau aide à développer des compétences transverses aussi appelées soft skills.

4. Observer les usages et sonder les salariés

Le meilleur moyen de rendre la pratique du jardinage pertinente en entreprise est d’aller sur le terrain. Les salariés ont-ils l’habitude d’apporter leur propre plante au bureau ? Par beau temps est-ce qu’ils leur arrive de prendre une pause déjeuner dans un espace vert ? Profiter de la pause café ou d’un sondage envoyé par mail pour interroger les salariés sur ce sujet. Vous pourrez ainsi mesurer l’engouement pour la présence d’un jardin dans l’entreprise.

5. Les plantes : une bonne pratique recommandées par Glassdor aux employeurs

Le classement glassdor référence chaque année les entreprises où il fait vraiment bon travailler. De SAP à L’oréal en passant par Michelin et Disneyland, ce sont les salariés engagés dans l’entreprise qui donne le là de ce classement 2021. Du ressenti des salariés, des infrastructures en passant par la politique de l’entreprise et l’ergonomie du poste du travail, tout y passe. Et on retrouve dans leur recommandation, l’ajout de plantes au bureau pour je cite « relaxer et égayer l’environnement en contribuant à vous rendre de meilleure humeur (…) Des études ont démontré que la couleur verte pourrait favoriser la créativité. Le vert est aussi apaisant, rafraîchissant et dynamisant. « .

Vous avez maintenant les clés pour instaurer un peu plus de vert dans votre politique QVT. Pour recevoir d’autres inspirations et connaitre les bonnes pratiques d’entreprises qui ont sauté le pas, rejoignez la communauté plantologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *